La magie du blanc (partie 1)

Rien de bien compliqué a priori : il s’agit tout simplement de bouter l’univers « sitcom des années 90 » hors de notre maison où l’on s’attend à chaque instant à voir apparaître Bernard Minet au détour d’une porte. Adieu donc papiers peints saumon, chocolat, roses et jaunes à frise bleue, mais aussi touches de peinture taupe qui ornent absolument TOUS les encadrements de porte ainsi que l’arcade, les plinthes, certaines portions de murs et quelques radiateurs.

Devant les délais et le budget serrés ainsi que le risque de regretter des couleurs choisies trop précipitamment, nous avons opté pour une valeur sûre : le blanc (Ripolin Extrême blanc mat).

La mise en œuvre

Remplacer les papiers peints

Nous avons commencé par détapisser les chambres et le séjour pour retrouver les murs d’origine de ces trois pièces de 9 à 10m2 chacune, pour une hauteur sous plafond de 2,90m. Par chance, les anciens propriétaires ont eu le bon goût de détapisser la ou les précédentes tapisseries avant de poser la leur, donc nous n’avons eu à retirer qu’une seule couche de papier peint.

C’est en mettant à nu les murs que nous avons découvert les vestiges de la peinture d’origine des années 30, année de construction de la maison et époque à laquelle visiblement on avait la flemme de tapisser jusqu’en haut du mur, comme en témoigne cette démarcation de 30 cm en partie haute du mur.

Ceci nous a donc donné l’idée de peindre cette démarcation en blanc puis de recouvrir la partie basse du mur avec une tapisserie unie blanche texturée pour ensuite poser une moulure entre les deux (un peu en mode haussmannien du pauvre).

Rendre leur dignité aux radiateurs

Les 5 radiateurs en fonte de la maison n’ayant pas échappé au carnaval des couleurs, il a fallu les repeindre aussi. Nous nous y sommes attaqués à l’aide d’un pistolet airless, nettement plus rapide et efficace que le pinceau.

L’image suivante montre bien la différence entre une couche faite en 1 heure avec un pinceau (à droite) et une couche au pistolet à peinture faite en 10 minutes (à gauche).

Au passage, une rosace en a profité pour passer du taupe au blanc.

Neutraliser les touches de Taupe

Après tous ces épopées, recouvrir le taupe ne devait être qu’une formalité. QUE NENNI : en repeignant en blanc les surfaces atteintes, nous avons eu la douce surprise de constater que les murs qui paraissaient bien blancs à côté du taupe étaient bien écrus à côté du vrai blanc. Il a donc fallu repeindre les murs aussi.

Le résultat

Entre le détapissage, le retapissage, la peinture des plafonds, portes, murs, plinthes et radiateurs, cette phase de rafraîchissement qui devait être une vraie parenthèse enchantée à côté de la démolition du mur porteur, est finalement devenue une véritable purge.

Mais le jeu en valait la chandelle: la maison, déjà très lumineuse, a encore gagné en clarté, et même si les moulures ne sont pas encore posées dans les chambres, et que le séjour est détapissé mais ni repeint ni retapissé car un autre chantier est engagé dans cette pièce (ce sera d’ailleurs l’objet de la prochaine publication), le résultat est conforme à nos attentes. Quand je pense que ces murs immaculés seront bientôt pleins de traces de doigts…

Edit du 23 avril:

On a posé les moulures: les deux chambres sont officiellement terminées.

Plus de blancheur dans La magie du blanc (partie 2)

6 commentaires

  1. Joliii ! Je note le truc pour les radiateurs, j’en aurai aussi quelques uns à refaire.
    Vous avez fait tout ça depuis 2019 ou commencé plus récemment ? En tout cas bon courage !

      1. Et oui c’est vrai bonjour !
        Aha, c’est bien ce qu’il me semblait ! Ça reste une très bonne idée, merci de nous raconter tout ça ! Pour vous, c’est l’occasion de rassembler les souvenirs, et pour nous autres lecteurs, on en tire quelques infos utiles, outre le plaisir de la lecture… et la satisfaction de voir que d’autres sont passés par là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s