4 pièges à éviter en autorénovation quand on n’y connait rien

♫ Fables enchantées de la rénovation ♫♪

Je me suis aperçue à ce stade de mon expérience que, n’ayant jamais été confrontée auparavant au monde dé-li-cieux des travaux, ma vision de ce qu’il était possible de faire en un délai si court était totalement irréaliste. Il y a en particulier quatre aspects où je me suis totalement égarée.

1- Évaluation fantaisiste des quantités de fournitures

Par exemple, je me rappelle du jour où, comme une pauvre sotte, j’étais toute fière d’avoir acheté un gros seau de 10L de belle peinture blanche en croyant non seulement tout repeindre avec, mais en plus en étant sincèrement persuadée qu’il en resterait pour faire quelques retouches après l’emménagement. You know nothing, Jon Snow…

Il aura fallu 6 seaux comme celui-ci en tout.

Quand j’y repense, j’ai du mal à croire que j’aie pu autant manquer de discernement (et je ne parle même pas des vis à placo et de la bande à joint : on doit sans cesse faire des aller-retours pour en racheter).

2- Idée chimérique du prix des choses

Comme de bons néophytes qui se respectent, si nous avons bien calculé le prix des matériaux comme par exemple la porte fenêtre ou les plaques de plâtre, nous avons sous-estimé le coût des consommables nécessaires. En effet, qui dit placo dit rails, vis, bandes à joint, enduit, et qui dit pose de menuiserie dit joints d’étanchéité et cartouches de silicone. (Et aussi qui dit plinthes et moulures dit cartouches de colle néoprène.)

3- Estimation surréaliste du temps

De même que pour les quantités et les tarifs, j’ai été plus que bécasse quant à mon appréciation du temps et, à l’heure du déménagement, pas mal d’objectifs ne sont pas atteints. Même en ne nous accordant aucun répit depuis l’acquisition de la maison, le fait est que la troisième chambre, sa salle de bain, et la buanderie, qui étaient censées être prêtes pour notre installation, sont toujours à l’état de simple sous-sol. Ce n’est pourtant pas faute de nous être décarcassés depuis le début (et je ne parle même pas des plinthes manquantes dans le salon et sur la nouvelle cloison).

Ceci est un complexe chambre, salle de bain, buanderie qui devrait déjà être fini selon notre calendrier magique.

4- Appréciation baroque de la motivation

Mais ce qui est encore le plus inquiétant, ce sont les gens qui sont déjà passés par là et qui s’accordent tous à dire qu’une fois qu’on a emménagé, la motivation s’en va et les travaux n’avancent plus. Dites-moi que c’est une légende !!!

Bien sûr, il y a le fait que travailler dans une maison vide est plus pratique que travailler au milieu de ses meubles. Mais si d’un côté, je peux croire qu’après une période aussi intense la tentation soit grande de se reposer et de faire autre chose, je me dis aussi que le fait d’avoir sous les yeux tous les jours les trucs pas finis devrait au contraire être motivant.

Le vrai danger sans doute, c’est de se dire qu’on va juste faire une pause de quelques jours ou quelques semaines pour souffler un peu, puis de ne jamais s’y remettre, tout simplement parce que c’était trop bien la vie quand on ne faisait pas de travaux.

Moralité : il ne faudrait pas faire de pause.

D’où ma question : y survit-on ?

6 commentaires

  1. Ça me parle tellement cet article ! Sur la peinture, j’ai également acheté un gros pot en étant fière de mon achat.. Mais je n’ai pas encore peint donc je ne m’étais pas encore rendue compte que j’allais manquer 😂 je vais en acheter de ce pas mdr !! En tout cas tellement véridique cet article.. Courage, si vous vous demotivez pas ça devrait aller 💪🏻

  2. On s’y retrouve, c’est incroyable comme tout coûte cher, et tout prend un temps démesuré. Pour la peinture, je n’ai pas encore commencé, je compte calculer en fonction de la surface à peindre. Pour les enduits c’est plus difficile à estimer, et c’est clair qu’on a dû racheter des pots.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s