Remplacer la porte d’entrée

Vous commencez à connaître mon aversion pour notre porte d’entrée, vestige d’une première rénovation faite dans les années 70. Certes d’une incroyable laideur, celle-ci est toute en chêne et d’excellente qualité, comme en témoigne son parfait état 50 ans après sa pose: nous ne pouvons donc pas lui reprocher d’être abîmée.

Rien hélas ne justifiait donc qu’on la remplace dans un futur proche, mais au bout de quelques jours à vivre dans la maison après l’emménagement, j’ai enfin trouvé son point faible : l’encadrement des parties vitrées laisse passer l’air. Et bim ! Il faut absolument se débarrasser de cette horreur passoire énergétique avant l’hiver.

Débute alors une plongée dans l’univers encore inexploré des portes d’entrée, que l’on croyait plutôt simple alors qu’en fait, NON (encore une erreur de débutant).

À la quête d’un menuisier

Au tout début du chantier, nous avions récupéré l’ancienne porte d’entrée de nos voisins car ils venaient de la remplacer. Sur le coup, nous avons pensé qu’elle était bien trop superbe pour finir à la déchetterie, avec sa petite fenêtre et sa sublime grille Art déco en fonte, et qu’il valait mieux qu’elle végète dans notre garage en attendant qu’on décide quoi en faire.

Une fois établi que la porte moche devait partir, nous avons d’abord l’idée de rénover entièrement la porte récupérée puis de la faire recouper et adapter à notre dormant par un menuisier.

Nous rédigeons un email exposant le projet, avec photos et mesures à l’appui, puis nous l’envoyons à une dizaine d’artisans menuisiers.

Sur les 10 menuisiers, seuls 2 donnent suite (5 ne répondent pas et 3 disent ne pas faire ce genre de prestation).

Le premier n’envisage pas de recouper la porte mais propose plutôt de la refaire à l’identique et d’y installer la grille d’origine, le tout pour 2500 euros. À ce stade, aveuglés par notre ignorance et notre inexpérience du prix des choses en matière de rénovation, nous trouvons que c’est cher et passons notre chemin.

Le second est prêt à faire les transformations nécessaires pour adapter la porte à nos dimensions et vient sur place pour nous faire un devis. Mais après avoir inspecté la porte, il nous annonce qu’elle est voilée et donc inutilisable. Nous sommes très déçus.

Forcés d’abandonner l’idée de recycler la belle porte Art déco, nous nous résignons à installer une porte d’entrée neuve. Nous souhaitons un modèle avec une partie vitrée et une jolie grille, alors nous faisons faire des devis auprès de trois grandes entreprises de menuiserie connues. La première nous propose un modèle en PVC à 2900 euros (ou 2400 si on se décide dans les 24h), la seconde un modèle en bois à 2500 euros (hors taxe !), la troisième n’a aucune proposition à moins de 3000 euros.

C’est alors que nous repensons à l’offre de notre tout premier artisan qui nous proposait une porte sur mesure et exactement à notre goût pour 2500 euros TTC pose comprise.

La mise en œuvre

Un peu penauds, nous avons donc recontacté notre petit menuisier et convenu d’un rendez-vous lors duquel il a pris longuement les mesures, nous a fait choisir la poignée, la serrure, le loquet de la petite fenêtre et le vitrage. Pour 200 euros de plus il propose de se charger de la peinture, alors en avant Simone, ce sera blanc. Nous avons fixé le jour de la pose (prévue trois semaines plus tard) et il est reparti avec la porte Art déco pour la cloner.

De notre côté, nous nous sommes occupés de nettoyer et rendre son éclat à la grille en fonte, qui était sale mais presque pas rouillée. Nous avons choisi de ne pas la repeindre mais simplement de la protéger avec un antirouille brillant incolore.

Et la pose de la nouvelle porte s’est faite comme prévue trois semaines plus tard, sur deux journées. (J’ai trouvé le laps de temps où il n’y avait plus du tout de porte un peu flippant.)

Le résultat

La nouvelle porte est au-delà de nos espérances. Avant, à chaque fois que je passait devant la porte d’entrée, que ce soit pour entrer, sortir ou simplement pour passer du salon à la cuisine vu que le vestibule est ouvert, j’étais à deux doigts de tourner de l’œil.

Maintenant, c’est tout juste si on ne s’arrête pas devant pour l’admirer.

Et en même temps, on dirait qu’elle a toujours été là.

Nous pensons peut-être ajouter un bouton central ou un bâton de maréchal. Ou rien.

5 commentaires

  1. Et bien magnifique choix, en plus réalisée par un artisan de chez vous 🙂 elle est très belle comme ça, mais c’est qu’un bâton maréchal pourrait donner un petit style supplémentaire !

    1. Merci beaucoup 🙏, on la surkiffe!

  2. Amy dit :

    Ouaou, effectivement le changement valait la peine (et les euros) ! Et le blanc rend très bien, ça fait bien ressortir le dessin de la grille. On lui souhaite de durer au moins 50 ans comme l’autre 🥳.

    1. Merci beaucoup Amy, longue vie à la porte!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s