DIY : Une jolie couronne de Noël avec des oranges séchées

En divagant sur internet à la recherche d’inspiration pour une couronne de Noël digne de notre nouvelle porte d’entrée, j’ai eu le coup de foudre pour cette couronne de porte.

Photo de Jez Timms pour Unsplash

Ce qui m’a le plus plu chez cette couronne juste somptueuse, ce sont ces superpositions de tranches d’orange qui donnent un aspect raffiné à l’ensemble.

Et comme, hormis les bâtons de cannelle et les tranches d’orange, cette beauté n’est constituée que de choses simples qu’on trouve dans la forêt (comme à peu près 90 % des couronnes de Noël), j’ai dit « je vais la faire moi-même » (comme à peu près 90 % des gens).

Vu que le résultat est plutôt satisfaisant, je me permets de vous conter comment je m’y suis prise.

Étape 1: choisir la base de la couronne

Pour ma part, j’ai décidé de ne pas utiliser de sapin frais de peur que de la sève ne se mette à suinter sur ma porte toute neuve, alors j’ai opté pour une couronne artificielle de bonne qualité, en l’occurrence le modèle Blooming de chez Eminza.

Mais si votre porte ne craint rien (ou que vous tenez à flinguer votre porte) (ou que vous tenez à avoir une couronne en sapin frais), Noémie du très beau blog Pierre Papier Ciseaux explique dans cet article comment réaliser votre couronne avec de vraies branches de sapin (de votre jardin) (ou que vous aurez piquées chez quelqu’un, mais cela ne nous regarde pas) (moi-même qui vous parle, je ne me suis jamais arrêtée sur le bas-côté pour faire un bouquet de mimosas avec des branches qui dépassaient de chez des gens).

Pour un beau rendu, la taille de votre couronne doit être bien proportionnée par rapport à votre porte. Or donc, pour une couronne ni trop grosse, ni trop petite, j’ai choisi une base de 60 cm de diamètre pour une largeur de porte de 90.

Étape 2: réunir le matériel

Pour réaliser une couronne de Noël bien garnie, il vous faudra :

  • 5 ou 6 oranges pas trop grosses
  • Une quinzaine de bâtons de cannelle
  • Une douzaine de petites pommes de pin
  • Idéalement du houx, ou comme moi du faux houx (aussi appelé Fragon petit houx)
  • Un joli ruban large aux couleurs de Noël
  • Du fil de fer fin (ou des crochets attache-boules de Noël en métal)
  • De la ficelle

Étape 3: réaliser les tranches d’orange séchées

Il existe plusieurs manières de faire soi-même ses tranches d’orange séchées.

Au four

C’est la méthode que j’ai utilisée et qui marche très bien.

  • Préchauffez votre four à 80°C.
  • Découpez vos oranges en tranches fines (0,5cm, c’est bien) que vous disposerez sur la grille du four sans qu’elles se chevauchent, puis enfournez pour 2h à chaleur tournante.
  • Au bout des 2h, retournez vos tranches et enfournez de nouveau pour 2h en surveillant que vos tranches ne brunissent pas.
  • A la fin de la cuisson, si vos tranches ne vous paraissent pas assez sèches, n’hésitez pas à laisser cuire plus longtemps, toujours en surveillant.
  • Lorsque vous jugez que vos tranches d’orange sont suffisamment sèches, laissez-les refroidir tranquillement.

Au micro-ondes

Je n’ai pas testé cette méthode mais il est possible de réaliser ses tranches d’orange séchées au micro-ondes.

  • Placer deux couches d’essuie-tout sur l’assiette du micro-ondes puis disposez dessus vos tranches d’orange en évitant qu’elles ne se chevauchent. Recouvrez ensuite de deux nouvelles couches d’essuie-tout.
  • Lancez ensuite le micro-ondes 7 minutes en mode décongélation.
  • Ôtez les essuie-tout, retournez vos tranches sur le plateau du micro-ondes et relancez la cuisson de 7 minutes, toujours en position décongélation.

Sur le radiateur

Si vous n’êtes pas pressé(e), vous pouvez également laisser sécher vos tranches d’orange tranquillement sur le radiateur préalablement recouvert de papier absorbant pendant 3 à 4 jours. Je ne l’ai jamais fait, mais il paraît que le résultat est top.

Étape 4: assembler les éléments

Les fagots de cannelle

Réalisez d’abord vos fagots de bâtons de cannelle en les ficelant 3 par 3 avec de la ficelle. Faites plusieurs tours de ficelle bien serrés et faite un nœud de manière à laisser une boucle qui vous servira à l’accrocher sur les branches de la couronne.

Les tranches d’orange

Munissez-vous de vos accroches en métal ou préparez-en en découpant votre fil de fer en sections de 10cm environ.

Superposez vos tranches d’orange séchées 3 par 3 (en mode burger) – si possible du plus petit au plus grand, c’est plus joli – et « embrochez-les » ensemble avec une accroche ou un morceau de fil de fer (en mode boucle d’oreille).

Les pommes de pin

Enroulez délicatement un peu de fil de fer entre les écailles des pommes de pin en laissant dépasser quelques centimètres de fil pour pouvoir par la suite fixer les pommes de pin aux branches de la couronne.

Étape 5: décorer la couronne

(Oui, je pratique le tongs-chaussettes, ne me jugez pas)

C’est l’étape la plus fun!

Avant toute chose, accrochez une partie de votre ruban à la couronne : il vous permettra d’une part d’accrocher celle-ci lorsqu’elle sera terminée, mais aussi c’est lui qui déterminera le haut de votre couronne.

Commencez par poser vos branches de houx en les disposant harmonieusement sur la couronne et en les fixant avec du fil de fer.

Viennent ensuite vos burgers d’orange, que vous répartirez le plus possible sur l’ensemble de la couronne.

Placez maintenant les pommes de pin et les fagots de bâtons de cannelle dans les zones « vides ».

Terminez en réalisant avec l’autre partie du ruban un joli nœud papillon harmonieux que vous placerez en haut de votre couronne.

Accrochez votre œuvre et gargarisez-vous de votre travail à chaque fois que vous franchissez votre porte !

Notez bien que j’ai accroché la mienne pour les besoins de l’article mais je ne la ressortirai que début décembre (nous ne sommes que le 31 octobre, je ne suis pas une psychopathe 😁).

6 commentaires

  1. LilouDoo dit :

    Magnifique couronne!!!

  2. J’aime beaucoup cette couronne j’ai envie de tenter pour habiller ma porte (qui est tres moche soit dit en passant) 😁

    1. Merci beaucoup! Si tu te lances, j’espère que tu me montreras ☺
      Je me souviens très bien de ta porte, notamment parce qu’elle ressemble à mon ancienne porte. No comment 😁

  3. Sandrine dit :

    J’avais raté la nouvelle porte, elle est superbe en effet. Par contre, sans vouloir fâcher, je préfère pas de couronne à une couronne en PVC fabriquée en Asie du sud est… (je veux pas fâcher, hein…). J’essaie au maximum de réserver le plastique à l’indispensable et de me passer du « joli » ou du superflu en plastique. Ça n’est pas facile et souvent très frustrant : par exemple, je n’achète plus de beurre de cacahuètes car je n’en trouve plus que dans des pots en plastique, quelle poisse ! Mais la monture de mes nouvelles lunettes est en plastique (les autres dépassent de loin mon forfait mutuelle) et ma bâche de jardin aussi…

    1. Tu ne me fâches en rien et je te rejoins sur le principe. Je suis très attentive aux emballages notamment et figure-toi que le beurre de cacahuète Léa nature est conditionné dans un pot en verre (je trouve le mien en grande surface). Sinon on trouve toujours de la Dakatine dans sa boîte de conserve 😊.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s