Carrelage: Réussir ses joints noirs

Jolies salles de bain repérées chez Decorfacil, Vintage House Daylesford, et Les tribulations d’Anaïs

Or donc pour la petite salle d’eau de 2,16m2 que nous avons créée au sous-sol, nous n’avons pas eu à tergiverser 107 ans pour le choix des revêtements puisque nous avions déjà des idées bien arrêtées sur la question avec des inspirations d’une précision chirurgicale :

Bref, nous voulions des carreaux de 20 cm blancs posés en quinconce et un joint de 5 mm noir, mais aussi un listel noir à environ 2/3 de la hauteur de la pièce, un carrelage imitation parquet au sol et un lambris blanc au plafond.

Après la pose fastidieuse de la faïence et du listel (pose pour laquelle nous avons bénéficié de l’aide précieuse de personnes qui se reconnaîtront) nous sommes allés quérir le fameux joint de carrelage noir (Axton, chez Leroy Merlin)

Sauf qu’en choisissant des joints noirs de 5 mm, je ne savais pas dans quelle galère j’étais en train de m’embarquer… Alors si vous aussi vous avez fait le choix de joints de carrelage larges et noirs, je souhaite, dans ma grande miséricorde, partager mon expérience et vous faire profiter de quelques astuces pour obtenir un beau résultat en souffrant le moins possible.

Astuce n°1 : la poche à douille

Lorsque je me suis mise au travail, n’étant pas une professionnelle, je me suis assez vite rendue compte qu’avec une largeur de joint de 5 mm je ne réussirai pas à jointoyer de la manière classique, c’est à dire comme tout le monde : avec une raclette de carreleur.

En effet, j’ai trouvé très difficile de combler des espaces aussi importants, et malgré plusieurs passages de raclette, il restait des zones vides et il fallait inspecter les joints centimètre par centimètre pour combler les trous. Et pendant ce temps-là, le mortier joint séchait benoîtement dans son récipient et n’était plus utilisable. Bref, l’horreur.

Du coup, j’ai décidé de changer radicalement de méthode et d’utiliser une poche à douille de carreleur: c’est comme une poche à douille de pâtissier, sauf qu’on la remplit avec du joint.

Poche à douille DIALL, Brico Dépôt

Cet outil permet non seulement de déposer un cordon de joint directement DANS l’espace formé entre les carreaux, mais aussi d’éviter de gaspiller du joint.

Pour une utilisation optimale de la poche à douille, il faut trouver le débit idéal de pâte à joint, ce qui dépendra essentiellement de deux facteurs:

1- agrandir l’ouverture de la poche à douille de la manière la plus adaptée à la consistance de votre joint en coupant l’embout avec des ciseaux. Pour ma part, j’ai élargi l’ouverture progressivement jusqu’à obtenir un débit satisfaisant.

2- trouver le bon geste, c’est à dire exercer une pression sur la poche à douille pour faire sortir une quantité régulière de joint tout en déplaçant l’embout le long des intervalles entre les carreaux pour déposer le produit de manière uniforme.

Si comme moi vous faites vos joints en plusieurs séances, vous pouvez vider la poche à douille et la nettoyer au jet d’eau pour pouvoir la réutiliser un autre jour.

Astuce n°2 : « masser » le joint

Il s’agit ici de lisser le joint au doigt pour s’assurer qu’il ne subsiste aucune zone vide qui pourrait compromettre l’imperméabilité future de l’ensemble. Après le massage, il faut enlever le surplus de matière en passant un coup d’éponge humide sur votre joint tout en veillant à ne pas le creuser.

Cette étape s’effectuant alors que le joint est encore frais, je vous conseille de travailler par zone. Exemple : je dépose mon joint sur deux ou trois lignes horizontales, je masse, puis je passe un coup d’éponge. Je dépose mon joint sur les deux ou trois lignes suivantes, je masse, puis je passe un coup d’éponge, etc.

Et là c’est le drame : des coulures d’eau noire vont peut-être se former après avoir passé l’éponge.

Si votre carrelage est brillant, bonne nouvelle : inutile de déployer votre énergie à nettoyer ces coulures au fur et à mesure. J’ai essayé, c’est fastidieux, fatiguant et chronophage. Laissez-les faire, elles seront plus faciles à nettoyer sèches que fraîches (voir astuce suivante).

Cependant si votre carrelage est mat, je ne sais pas si ces coulures se nettoieront mieux sèches que fraîches car je n’ai pas expérimenté ce cas de figure. Par contre je sais que les carreaux de ciment absorbent la couleur du joint et qu’il faut les nettoyer au fur et à mesure au risque de voir un voile gris indélébile s’incruster pour l’éternité (je l’ai vu de mes yeux chez quelqu’un).

ATTENTION : si vous envisagez de continuer à avoir une vie sociale dans les 72h après avoir réalisé vos joints, n’espérez pas travailler sans gants. En effet, le joint noir étant particulièrement pigmenté, vous allez rapidement vous retrouver avec les mains et les ongles noirs si vous vous passez de protections. Sympa aussi : le gant qui se perce sans que vous ne vous en rendiez compte et qui laisse un doigt de garagiste au milieu de votre main de dame (notez que l’étape du massage favorise particulièrement les trous dans les gants).

Astuce n°3 : nettoyer à sec

Or donc, une fois le temps de séchage respecté, vos joints ont pris mais votre faïence est recouverte de coulures et d’un voile gris.

Si votre carrelage est brillant, il suffit de frotter votre mur avec de l’essuie-tout sec : le voile noir et les coulures disparaissent. Il est important de ne pas humidifier votre essuie-tout car cela risquerait de réactiver les pigments présents sur les carreaux (vos joints quant à eux ne risquent plus rien), de créer de nouvelles traînées noires et de vous faire perdre un temps fou à nettoyer encore.

Après cette phase, un bon ménage au vinaigre blanc et à l’éponge retirera les derniers résidus de joint.

Concernant le carrelage mat, même remarque que précédemment : je ne sais pas si cette méthode de nettoyage est adaptée. D’ailleurs, si vous avez posé un carrelage mat avec du joint noir, ça m’intéresserait de savoir comment vous avez géré les coulures et le voile.

Astuce n°4 : imperméabiliser

Après tout ce que vous avez vécu vous ne supporterez pas de voir la moindre fissure se former dans vos joints ni la moindre micro-miette s’effriter. Pour éviter ce scénario, il convient à présent de passer un produit hydrofuge pour joints de carrelage sur TOUS vos joints. Il s’agit d’un produit incolore dont l’objectif est de protéger vos joints en les imperméabilisant.

Imperméabilisant STARWAX

Et comme rien n’est simple dans la vie, vous allez devoir passer ce produit hydrofuge au pinceau fin, pour la simple et bonne raison que la notice dit qu’il faut essuyer les éventuels débordements sur le carrelage avant qu’ils ne sèchent, alors autant ne pas dépasser du tout.

« Allez, plus que 7m2 de murs… »

Perso, mon mortier joint était déjà censé être résistant à l’eau, mais j’en ai mis quand même (on n’est jamais trop prudent).

Conclusion

Le jeu en vaut largement la chandelle car nul doute que ces joints noirs posés à la sueur de votre front vous procureront de la joie.

De notre côté, nous ne regrettons pas d’avoir fait ce choix car notre petite salle de bain est exactement comme on l’imaginait.

Carrelage: Réussir ses joints noirs

J’espère sincèrement que mon retour d’expérience vous sera utile et je vous souhaite de beaux joints noirs ! N’hésitez pas à me raconter!

Publicité

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s