Survivre dans les pièces pas (encore) rénovées

(Les parents pauvres de la rénovation: le retour) Or donc nous devons maintenant vivre avec une salle de bain des années 70 et une cuisine bien-mais-pas-top (voir l’article). Ces pièces ne pouvant être rénovées dans l’immédiat, il faut trouver le juste milieu entre un aménagement qui soit à la fois provisoire et susceptible de durer.Poursuivre la lecture de « Survivre dans les pièces pas (encore) rénovées »

Les parents pauvres de la rénovation

Budget oblige, il a fallu déterminer les chantiers prioritaires, et ceux qui devraient attendre. Et les grands perdants sont… La cuisine En gros pour être nominé au budget, point ne suffit d’être démodé, même outrageusement (cf la porte d’entrée), il faut être dangereux, inutilisable, problématique ou pas aux normes (les travaux de rafraîchissements, plus coûteuxPoursuivre la lecture de « Les parents pauvres de la rénovation »

De la nécessité d’un vestibule

Oh…encore trois fois rien: il s’agit de créer de toute pièce un vestibule là où manifestement il n’y en a pas, puisqu’on rentre directement dans la salle à manger. Un vestibule, c’est la vie. Pas de vestibule, c’est la chienlit : manteaux jetés sur le premier meuble qui se trouve sur notre chemin (souvent une chaisePoursuivre la lecture de « De la nécessité d’un vestibule »